arrow
arrow

Une bonne relation avec son chien

 Montrer au chien ce que l'on attend de lui dans un situation donnée.

Les "méthodes positives et amicales" ou "méthodes douces" favorisent le renforcement des bons comportements plutôt que la punition des mauvais comportements. Cela permet d'apprendre à votre chien les comportements que l'on souhaite obtenir de sa part sans entrer dans une relation conflictuelle et en privilégiant la complicité entre le maître et son chien.

Laisse-t-on tout faire à son chien ?

Vous vous doutez bien que non. Les règles de la maison sont simplement tout d'abord expliquées et apprises au chien de façon positive et adaptées à l'âge et au caractère du chien. Il est important que le propriétaire soit cohérent pour que le chien est un environnement stable. L'autorité du maître nécessaire pour obtenir une obéissance au quotidien est acquises par une relation positive entre le maître et son chien et par l'acquisition d'un bon leadership du maitre.

Le but des méthodes positives est de prendre le rôle de guide pour son chien. Il s'agit pour cela de respecter ses compétences et ses besoins essentiels, de lui faire comprendre les règles de vie et de lui apprendre qu'il gagne à respecter ses règles. Ne suivrez-vous pas plus aisément un chef juste et plein d'assurance qu'un chef dictateur et inflexible ? Nous allons donc autant travaillé sur la confiance, la motivation que sur l'autorité naturelle que vous devez acquérir pour que votre chien accepte de vous suivre et de vous obéir.

page education taplace

Comprendre les besoins de son chien

Le maître est un référent humain pour son chien. Il doit aider le chien à comprendre ce monde si bizarre que la société humaine.

Le chien a des besoins élémentaires qui doivent être satisfaits pour son bien être et pour que le chien soit ouvert à l'apprentissage des bons comportements.

Lors d'un problème de comportement, nous allons nous attacher à comprendre ce qui conduit le chien à produire ce comportement et ainsi nous travaillerons sur les bases du comportements et non seulement sur celui-ci.

Les outils

collier

 

Les méthodes que j'utilise excluent les outils coercitifs comme les colliers étrangleurs, colliers tortacus, ou collier électrique ainsi que la violence physique (ce qui comprend les claques, tapes avec mains ou tout instruments, action vive sur la laisse). Outre le fait que ses outils provoquent de la douleur et donc du stress, voire même des blessures graves, ils n'agissent que sur les symptômes du comportement et non sur l'origine. Dans la plupart des cas, les mauvais comportements réapparaitront dès que vous n'utiliserez plus ses outils.
Les méthodes coercitives affaiblissent profondément la relation qui vous lie à votre chien. Le chien vit dans un climat d'incompréhension et de stress qui est incompatible avec l'apprentissage et qui amène a l'inhibition acquise.
D'ailleurs, certains de ces outils sont assimilés à de la maltraitance animale dans de plus en plus de pays comme la Suisse, le Pays de Galles ainsi que par la FCI.

La gamme d'outils disponible pour les méthodes positives est large et permet une éducation positive et progressive. Le clicker training, le leurre, le jeu, les harnais d'éducation ou les longes sont des outils qui rendront l'éducation canine plaisante autant pour vous que pour votre chien. N'oubliez pas que ses outils sont très utiles pour apprendre des choses à votre chien mais il faut ensuite ancrer le comportement pour pouvoir se passer des outils.

Engagements

  • icon L'environnement
  • icon Une approche bienveillante

En participant au mouvement "Montrer patte verte", je choisi de m'engager dans la baisse de l'impact de mon activité sur la planète et de mettre en place des dispositions dans ce sens :

  • Mise en place de toute la documentation au format numerique (administratifs, suivi educatifs, prise de note,...)
  • Optimisation du site internet et des mailings afin de réduire leur poids. Mise en place de marketing numérique et réduction des support marketing papier. Impression sur des papiers recyclés.
  • Optimisation des déplacements, mise en place d'une compensation carbone pour les kilomètres parcourus. Mise en place d'un suivi à distance quand c'est possible.
  • Mise en place d'une aire de compostage des déjections canines sur le terrain. Utilisation de sachets compostables pour les crottes.
  • Choix d'un fournisseur d'électricité renouvelables.
  • Utilisation de récompenses à faible impact ( à  base de poulet ou d'insectes)
  • Utilisation de jouets solides et réutilisables. Mise en place d'une plateforme d'échange et de ventes d'occasion d'accessoires canins.

 

En savoir plus

En étant adhérente au MFEC depuis 2015 et au mouvement "Le chien Mon ami", j'affirme mon respect des méthodes respectueuses et le rejet des méthodes coercitives.

Pour en savoir plus : consulter la page dédiée

En savoir plus

Inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez la newsletter une fois par mois avec des conseils, des lectures intéressantes et le programme des activités collectives du mois

Sur les réseaux

  • J'aime
Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.